La dysplasie de hanche

Vous avez peut être remarqué que la croissance des chiots de grandes races (+ de 25 kg) nécessite une attention toute particulière. Les hanches, une des articulations sensibles chez ces chiots, sont parfois à l'origine de boiteries plus ou moins invalidantes.

En effet, ce type de chien peut présenter une laxité anormale des hanches, susceptible de déboucher sur une anomalie de conformation de cette articulation. cette anomalie est appelée Dysplasie de hanche. Malgré une sélection rigoureuse des reproducteurs afin d'éviter la transmission génétique, la dysplasie de hanche reste l'une des affections locomotrices les plus couramment rencontrée.

Il faut savoir que, diagnostiquée tôt, la dysplasie de hanche peut être traitée de manière satisfaisante.

Qu'est ce qu'une dysplasie de hanche ?

La dysplasie de hanches se définit comme "un trouble du développement de l'articulation coxo-fémorale, qui entraîne une instabilité de cette même articulation". Les perturbations articulaires consécutives débouchent le plus souvent sur un phénomène arthrosique, qui s'installe plus ou moins rapidement.

dysplasie.jpgdysplasie2.jpg

Pourquoi mon chiot est dysplasique ?

La dysplasie de hanche est une affection héréditaire c'est à dire transmise par les parents. Elle possède donc une origine génétique. Cependant, en fonction des conditions d'élevage, les signes cliniques de la dysplasie de hanche apparaissent plus ou moins précocement. Ainsi, il a été montré que chez les chiots, les activités physiques violentes ou la suralimentation peuvent favoriser le développement de l'arthrose secondaire à la dysplasie de hanche. Néammoins, il n'a jamais été démontré qu'il soit possible " de rendre un animal dysplasique" en le laissant se déplacer ou courir spontanément, s'il ne présente pas un prédisposition génétique à l'affection. Il est donc important de se renseigner sur l'origine du chiot et sur le statut de ses ascendants avant l'achat.

Comment diagnostiquer une dysplasie de hanche ?

Tout d'abord, votre vétérinaire procèdera à un examen orthopédique approfondi. Lors de la dysplasie de hanche, une fonte musculaire, une douleur à la palpation et à la manipulation des hanches sont observées. La recherche d'une laxité des hanches anormale est fortement évocateur mais il n'est pas systématique.

En cas de suspicion clinique, un examen radiographique des hanches est indiqué. Pour cela une simple vue du bassin et des hanches est parfois suffisante. Cet examen doit être réalisé sous anesthésie général afin de ne pas sous diagnostiquer la maladie. Cependant, même chez un animal dysplasique, la radiographie peut s'avérer normale. Dans ce cas, de nouvelles méthodes radiographiques dites "en contraintes" peuvent être proposées. Mis au point au USA, le procédé "Penn-hip" ainsi dénommé est encore peu utilisé en France.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×